EL GATO - SOKLAK
Né à Paris en 1977, EL GOATO-SOKLAK vit et travaille à Montreuil.

C'est dans le métro, à l'âge de 8 ans qu'il connait son premier choc pictural en découvrant les graffitis qui ornent couloirs et wagons. Quelques années plus tard en 1995, il pose ses premiers tags et se passionne très vite pour la peinture à l'aérosol. Il intègre plusieurs collectifs, peint dans de nombreux terrains vagues et pose sa signature ou bon lui semble. Courant 2002, il s'essaye à d'autres supports. Il s'agit de retranscrire sur toile ce que plusieurs années de graffiti sur mur lui ont appris : une sorte de synthèse. Cette démarche, vise à donner un plus grand champ de possibilités à ses expérimentations, l'utilisation de nouveaux outils, matériaux, et techniques offrant à son travail une autre dimension. Habitué à peindre des murs en quelques heures, il peut désormais passer plus de temps sur des réalisations non éphémères. On peut le qualifier d'artiste “touche à tout” car son champs d'action ne se limite pas à la peinture : photographie, bodypainting, design font partie des nombreuses facettes de EL GATO - SOKLAK. Issu de l'art de rue, cet artiste sait s'adapter à différents supports et techniques, et c'est à ce titre que la créatrice Maria PERGAY l'a choisi pour collaborer à la création de mobilier originaux et contemporains.

EL GATO - SOKLAK privilégient la luminosité , le mouvement et la couleur dans des compositions dynamiques où il utilise tous types de techniques et de matériaux (acrylique, bombes, pochoirs, collages …). L'artiste revient régulièrement à ses premières amours : le lettrage. Dans un esprit d'accumulation, les mots se chevauchent, se superposent, écrits à l'endroit ou à l'envers. Il nous démontre que l'overdose de mots, de discours, annihile leur sens. Dans la série des « Nuanciers », EL GATO - SOKLAK joue sur les mots et les couleurs pour créer des palettes amusantes, pleines de références artistiques.

EL GATO - SOKLAK fait partie de cette nouvelle génération d'artistes de rue qui a fait évoluer un art urbain de la contestation pour l'amener vers une dimension plus artistique. La réflexion de l'artiste ne se porte plus sur le caractère éphémère de son action, mais il tente au contraire de pérenniser son œuvre, lui donnant alors valeur de témoignage de son temps, cherchant l'universalité dans les thèmes abordés.