Michelle BOISSONOT

Autodidacte, Michelle BOISSONOT n'est pourtant pas une novice dans le monde de l'art. Après un séjour à Tahiti, la jeune femme découvre la peinture et adopte un mode d'expression très coloré. Revenue en métropole, elle présente ses toiles dans plusieurs galeries et salons d'art contemporain. Son style a évolué au contact de l'artiste Hélène SEBIRE, pour devenir plus abstrait, moins coloré, simplifié pour mettre en valeur le message de l'artiste. Qu'il s'agisse du Marché d'Art Contemporain de Bastille ou du salon d'Art Contemporain de Saint-Germain-en-Laye, ses oeuvres abstraites ne manquent pas de recevoir de nombreuses récompenses.

L'écrit est une trace laissée dans le temps, l'emprunte d'une vie, une pensée. Sur le papier, les mots véhiculent des concepts, évoquent des images. C'est à partir du pouvoir d'évocation des mots et des écrits jaunis que Michelle BOISSONOT compose ses oeuvres.

Elle dresse ainsi un autoportrait intime où les mots s'accroche à la matière épaisse de la toile. Ils sont pris dans l'enduit, lacérés, recouverts à demi, mais continuent malgré tout de capter l'oeil du spectateur. Les coulures rappellent l'encre qui disparaît sur le papier, effaçant les souvenirs. Tout dans l'oeuvre de cette artiste est un jeu subtil entre disparition et persistance.

La palette de Michelle BOISSONOT tourne essentiellement autour du gris et de l'ocre, couleurs qui installent les mots dans une intemporalité et une immatérialité. Le spectateur est confronté directement aux mots qui émergent de la toile, sans artifice.