Cyrille BORGNET
Cyrille Borgnet est né en 1966, après avoir suivi l'Ecole de Beaux-arts à Nantes il s'installe en région parisienne où il vit et travaille aujourd'hui.
 
Et dans ces dernières créations, les paysages urbains, faits d'énergie et de matière épaisse il laisse exploser la lumière d'un soleil de rouille et dévoile une végétation nourrie d'acide chlorhydrique. Toutes ses œuvres, portées par le béton, sa force, son relief, sa résistance suggèrent la faille, l'accident, la fêlure qui viennent ouvrir le regard et porter l'imaginaire.
 
 

Cyrille BORGNET propose une utilisation du béton tout à fait particulière. Son travail s'élabore autour du traitement de matériaux que l'on peut qualifier d'industriels, d'urbains (le béton, le bitume). Il les utilise sur un support traditionnel (la toile de lin sur châssis) et dans des compositions dites "naturelles" (paysages). De ces oppositions apparentes il joue pour mêler matière et transparence, rugosité et sophistication. Dans ses formats très amples, le béton (ou ciment) n'est ni brossé, ni lissé, mais mélangé aux pigments naturels colorés, à la rouille, au graphite.

Des paysages abstraits, faits de lignes d'horizon ou d'espaces brouillés. Des paysages urbains, tentatives pour nous restituer toute la poésie brutale que les murs de la ville laissés à l'abandon, livrés au pourrissement, peuvent évoquer.

Les paysages aquatiques sont une série issue de l'observation détaillée des Nymphéas de Claude Monet (dans son ultime version de 1917). Ses eaux sont transparentes et irisées par le graphite, la feuille d'or au cœur du béton. Les paysages terrestres, de rouille poudreuse, mate et sensible font flotter la ligne d'horizon sous un ciel de ciment froid et brillant.