Chloé MATHIEZ
Le travail de Chloé MATHIEZ est donc un travail à la fois sur le temps et sur le geste

Très tôt, Chloé MATHIEZ développe un grand intérêt pour la création artistique sous toutes ses formes. Après avoir usé ses pinceaux sur les murs de l'Ecole des Beaux Arts de Dijon puis de Nîmes, elle obtient son Diplôme National d'Arts Plastiques. Elle y découvre la gravure et réalise ses premières aquatintes. En 2002, Chloé MATHIEZ investit la Cité des Arts de Chambéry pour réaliser ses tirages mêlant gravures et collages.

Disposant aujourd'hui de son propre atelier, Chloé MATHIEZ réalise des pièces uniques où papiers collés et encres se mélangent en un palimpseste coloré de traces, fragments, coutures et griffures. Elle transmet également son énergie créatrice sur toile, composant des œuvres toutes en retenue et en sensibilité.

Chloé MATHIEZ aborde la couleur sans chercher la brutalité et le choc. Tout est doux, comme atténué par le temps. Les taches de rouge, de bleu, de beige affleurent à la surface de l'œuvre à la manière de souvenirs qui ressurgissent à la mémoire.
L'écriture est importante dans l'œuvre de Chloé MATHIEZ. Ecriture automatique comme expression de l'inconscient. Ecriture manuscrite comme témoignage d'une histoire. Le mot est une trace que l'artiste associe à celle de sa presse de graveur. Comme des annotations, les mots qu'elle jette sur la toile ou le papier sont un geste, un passage de la main, au contraire du geste mécanique de la gravure.